Comment assurer un VAE ? Quel contrat souscrire ?

Qu’est-ce qu’un VAE ? Comment cela fonctionne ? Quels avantages peut-il vous apporter ? Une assurance est-elle nécessaire ? Nous allons voir dans cet article quels sont les paramètres à prendre en compte pour l’achat et l’assurance d’un vélo électrique.

Le VAE : un vélo à assistance électrique plébiscité par les Français

Ça y est, vous vous êtes décidé à acheter votre VAE, bonne résolution pour cette nouvelle année ! Pour nos lecteurs qui l’ignorent, un VAE est un vélo à assistance électrique, véritable soutien non-négligeable dans vos déplacements, notamment si vous vivez en ville : gain de temps, de place, et surtout gain d’énergie (et n’oublions pas le bénéfice écologique pour notre planète !).

Son fonctionnement est on ne peut plus simple : Le vélo électrique dispose d’une assistance électrique qui se déclenche lorsque vous commencez à pédaler et stoppe lorsque que vous vous arrêtez. Moins d’efforts, donc moins de fatigue (et moins de transpiration quand on arrive au travail, c’est pas mal non plus !) lors de franchissements de côtes et de ces traîtres de faux plats par exemple. Le VAE connaît un véritable engouement depuis plusieurs années, et est donc aussi plus sensible aux vols.

La composition d’un vélo électrique

Les moteur des vélos électriques, ainsi que les différents éléments composant leur mécanisme peuvent aussi subir une usure et des dommages matériels au fil du temps et de leur utilisation. Ces dommages peuvent être divers et variés, Vous n’êtes malheureusement pas non plus à l’abri d’un accident (que l’on ne vous souhaite pas !) ou d’un sinistre divers. Pour toutes ces raisons, il est nécessaire de consulter vos contrats d’assurances concernant votre nouvelle acquisition.

Dans un premier temps, choisissez bien votre vélo électrique : souhaitez vous commencer par le vélo électrique « classique » avec un minimum d’accessoires ou investir directement dans un vélo haut de gamme ? Quelle utilisation allez-vous en avoir ? Campagne et/ou ville ? Compétition et/ou loisirs ? À quelle fréquence ? Essayez plusieurs vélos avant un éventuel achat, il s’agit d’un moyen de locomotion sur lequel vous allez peut-être passer beaucoup de temps, il est donc important d’être à l’aise et de chercher le maximum de confort.

Une fois votre monture choisie, quid de l’assurance : est-elle obligatoire ? Non, rappelez vous, l’assistance électrique fonctionne uniquement lorsque vous pédalez, par conséquent, il a le même statut qu’un vélo classique, au niveau juridique. Il sera donc couvert par la garantie responsabilité civile obligatoire, incluse dans votre assurance multirisque habitation. Les dommages causés à des tiers avec votre VAE seront donc pris en charge par votre assurance.

assurance vae contrat
Trouvez la bonne assurance pour votre VAE

Vélos électriques et accidents de la route

Cependant, en cas d’accident où vous subiriez vous-même des dommages corporels, la garantie responsabilité civile ne couvrira pas les frais consécutifs à cet accident. Il conviendra donc de vérifier si votre contrat inclut ou non une assurance garantie accident de la vie (GAV). Cette assurance peut coûter de 40 à 50 euros par an, selon votre âge, la fréquence d’utilisation du vélo électrique (d’où l’intérêt de bien y réfléchir avant) etc. Dans ce cas, l’assureur versera une indemnisation en complément des assurances santé (le montant variera en fonction du niveau de cette garantie souscrite).  Découvrez également comment assurer votre VTT (ou VTTAE s’il est à assistance électrique).

Vous aimerez aussi :   Choisir une assurance pour son vélo électrique

Comment fonctionne l’assurance en cas de vol ?

Certains contrats multirisques habitation peuvent garantir le vol de VAE à l’intérieur du logement mais sous certaines conditions. Le mieux est donc bien sûr d’avoir un garage ou au moins une pièce dédiée au stationnement de votre 2 roues, pensez aussi à un antivol, cela peut suffire à dissuader le vol. L’assurance vol et/ou vandalisme n’est pas obligatoire mais fortement recommandée, en particulier si vous n’avez pas d’autres moyens que de laisser votre vélo en extérieur la plupart du temps. Le prix de cette assurance peut varier de 100 euros à 500 euros par an.

Vous l’avez compris, l’achat de vélos électriques ne doit pas être pris à la légère. N’hésitez pas à consulter votre assureur en amont avant de souscrire une assurance. Étudiez les différents contrats, les garanties, l’assistance proposée par votre assurance avant de vous engager.

Passionnés de cyclisme route et VTT, nous rédigeons des articles autour du vélo (actualités, entrainements, matériel, conseils et avis) pour nos lecteurs. Revuecycliste.com est le site d'informations pour rester informé sur l'univers du cyclisme dans sa globalité.

Laisser un commentaire